Se constituer un patrimoine immobilier ne s'appréhende pas de la même manière en fonction de l'âge de chacun et de la période de sa vie personnelle.

Placement immobilier : tous les conseils âge par âge

Mardi 28 mars 2017

Par Ehpadimmo

Investir dans l’immobilier a toujours été le placement préféré des Français, peut-être trop. En effet, on retrouve souvent une prépondérance de l’immobilier qui est souvent mal abordé par les particuliers en fonction de leur âge. Nous allons donc donner aujourd’hui le guide de l’immobilier au cours de sa vie.

A 30 ans : on se lance

Quand on est bien ancré dans la vie active, que l’on commence à avoir des revenus confortables, on commence à réfléchir à l’investissement immobilier. Mais deux philosophies se présentent : soit on achète sa résidence principale soit on investit. En fonction de l’endroit où vous souhaitez acheter votre RP, il peut être pertinent de rester locataire et de chercher à utiliser l’effet de levier du crédit pour acheter du locatif. On cherche les taux les plus longs possible pour ne pas se mettre la corde au cou.

A 40 ans : on renforce

On accélère les investissements et on se positionne à son taux d’endettement maximum. On essaye cependant de diversifier son immobilier. Si vous n’êtes plus en position d’emprunter pour un nouveau bien locatif, alors on se tourne vers la SCPI plus flexible (à partir de 50 000€ à crédits) et surtout qui est investie sur de l’immobilier professionnel. De plus, on fait un point sur son immobilier acheté à 30 ans et on regarde si on a encore assez d’intérêts d’emprunts, et éventuellement on revend par anticipation et on recommence l’opération.

A 50 ans : on défiscalise

Au bout d’un moment, on arrive à un point de saturation fiscale et là, le but sera de pondérer cette fiscalité. La première idée qui vient à l’esprit est la loi Pinel mais cette dernière peut être très contraignante en fonction des plafonds. On se tourne alors vers la location meublée, qui permet d’impacter de nombreuses charges mais aussi de faire un amortissement comptable du bien qui amoindrira fortement la fiscalité pendant la phase de constitution. On peut aussi se tourner vers les SCPI en assurance-vie qui permettront d’avoir de l’immobilier dans un contrat qui devrait probablement n'avoir que des UC financières. Si vous n’aviez pas de contrat à ce moment-là, c’est le bon moment d’en profiter pour en ouvrir un.

A 60 ans : on réduit la voilure

Si on s’est constitué un patrimoine conséquent, c’est bien pour en profiter à un moment donné, et les Français ont un peu tendance à mourir dans leur patrimoine conséquent, et les droits de succession sont véritablement confiscatoires. Profitez donc pour vendre et renforcer votre assurance vie avant vos 70 ans pour profiter des 152 500€ d’abattements par héritier qu’offre l’assurance vie.

Le mieux reste encore de se faire accompagner tout du long de sa vie. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller en gestion privée.

                          

Contactez-nous

* Champs obligatoire
ehpad-immo.com s’engage à protéger vos données personnelles et votre vie privée.

© 2014 Ehpad - immo - Mentions légales | Plan du site | Création site internet Agence web

simulation investissement ehpad