Investir dans une maison médicalisée

Samedi 19 avril 2014

Par Nicolas Le Febvre

Investir dans une résidence médicalisée

Face à la pyramide des âges, à l’augmentation de la durée de vie, un constat s’impose, la population française vieillit, le phénomène du « papy-boom » est inéluctable. Plusieurs solutions s’offrent à la fois aux personnes concernées, à leurs proches, mais également aux investisseurs qui grâce à leur présence mettent en lumière le manque de résidences adaptées pour les personnes du troisième et du quatrième âge, parfois dépendantes ou atteintes de trouble particulier, Alzheimer…

Plusieurs créneaux d’investissement sont disponibles avec toutefois des disparités en terme de but de placement, géographique et en terme de budget.

En terme de placement, trois types de structures peuvent accueillir des seniors. Les résidences seniors, les maisons de retraite et les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Les résidences seniors sont des structures non médicalisées qui accueillent les seniors en retraite. Ces derniers toujours valides, libres de leurs mouvements profitent de ces résidences pour leur cadre, en général situées dans les centres villes et lieux connus pour leur patrimoine, et proche des commodités tels, les centres commerciaux, gare, hôpitaux,… Ils bénéficient en outre des services inhérents à ces résidences (ménagerie, conciergerie,…). Ce type d’habitation se rapproche des logements que les résidents pouvaient occuper auparavant, allant du T1 au T5. Enfin, ce type de résidences a la possibilité de se reconvertir en appartement classique.

Les maisons de retraite, soit le type de structure d’accueil le plus connu par le grand public pour accueillir les seniors souffrent d’engorgement depuis plusieurs années. En comparaison, le marché des EHPAD s’annonce relativement porteur pour les années à venir.

Les EHPAD sont des résidences médicalisées, organisées de manière à accueillir sans risque des personnes dépendantes, parfois atteinte de troubles tels Alzheimer. Ainsi, les résidences sont conçues à la fois pour faciliter la vie des résidents en extérieur et en intérieur. Un personnel médical est lié à la résidence et prend en charge chaque occupant. L’un des principaux avantages de ce véhicule d’investissement est le rendement affiché par le marché des EHPAD, en général la rentabilité atteint les 5%, contre 4% pour tous les autres types de résidences. Et contrairement aux résidences seniors l’environnement n’est pas capital. Autre intérêt de cet investissement, la réduction d’impôt, qui atteint 11% du montant HT de l’achat, répartie sur 9 ans (dans la limite de 300 000€). Le montant maximal de défiscalisation atteint donc 33 000€ sur 9 ans.

En terme de coûts, les investisseurs doivent en moyenne débourser 130 000€ HT (hors TVA qui sera récupérée par la suite) pour acquérir une chambre d’environ 20 mètres carrés. En termes géographiques, les EHPAD sont présents partout en France, toutefois, ils sont plus nombreux dans certaines régions et ce pour une raison principale, c’est un marché réglementé par l’Etat. On en trouve aujourd’hui plusieurs en région PACA alors qu’il n’existe qu’une seule résidence en Franche-Comté par exemple. La durée d’attente pour obtenir une place en EHPAD peut parfois atteindre 1 an, suivant les gestionnaires, tant la demande est forte et le marché réglementé.

 

Contactez-nous

* Champs obligatoire
ehpad-immo.com s’engage à protéger vos données personnelles et votre vie privée.

© 2014 Ehpad - immo - Mentions légales | Plan du site | Création site internet Agence web

simulation investissement ehpad